Rencontre d’écrivains autochtones - le 12 juin 2019

Banner: Indigenous Writers' Gathering 

Le gouvernement du Canada, le Festival international des écrivains d'Ottawa et la Bibliothèque publique d'Ottawa vous invitent cordialement à la Rencontre d'écrivains autochtones qui aura lieu le 12 juin 2019.

Au programme, une riche discussion entre trois grandes auteures autochtones avec qui les membres de l'auditoire pourront également échanger. La soirée s'ouvrira sur la prière de l'aîné Albert Dumont.

Seront réunies autour de l'animatrice Jaime Morse :

  • Colleen Cardinal
  • Suzanne Methot
  • Kateri Akiwenzie-Damm
Date :
Mercredi 12 juin 2019
Heure :
À compter de 19 h (heure avancée de l'Est)
Entrée :
Gratuite
Langue :
Un service de traduction simultanée sera offert.
Lieu :
Bibliothèque et Archives Canada, Salle Alfred-Pellan (2e étage)
395, rue Wellington, Ottawa
Obligatoire :

Inscrivez-vous : les places sont limitées.

La série des Rencontres d'écrivains autochtones s'inscrit dans la campagne #LecturesAutochtones, qui mise sur la littérature autochtone pour faire progresser la réconciliation.

Pour en savoir plus sur cet événement, composez le 613-996-5115 ou écrivez à bac.invitation.lac@canada.ca.

Biographies

  • Albert Dumont, aîné des Premières Nations

    Albert Dumont, surnommé « Vent du Sud », est poète, conteur, conférencier et enseignant traditionnel algonquin. Il est né et a grandi à Kitigan Zibi, un territoire algonquin traditionnel. Depuis 1988, il est sobre et foule le Chemin rouge. Il a publié quatre recueils de poésie et de nouvelles ainsi qu'un livre pour enfants (en anglais seulement) rédigé en trois langues. Actuellement, plusieurs organisations autochtones et non autochtones, dont le Centre Wabano pour la santé des Autochtones et la Native Veterans Association, font connaître ses poèmes.

    Depuis octobre 2016, M. Dumont est au service de sa communauté à titre de l'un des 13 membres du Conseil des aînés du ministère ontarien du Procureur général. Comme aîné, il a participé de novembre 2013 à mars 2017 à des audiences avec l'aide d'un aîné de la Commission des libérations conditionnelles du Canada. Et d'octobre 2010 à octobre 2013, il était le conseiller spirituel des contrevenants autochtones de l'unité J de l'Établissement de Millhaven. Membre de l'Ottawa Native Concerns Committee depuis 1993, il a en outre fait partie de l'Ottawa and District Injured Workers Group pendant six ans (ayant lui-même survécu à un accident de construction). En 2010, il s'est vu décerner le Prix de reconnaissance des droits de la personne par l'Alliance de la Fonction publique du Canada (région de la capitale nationale). Enfin, en janvier 2017, il a reçu la distinction DreamKEEPERS soulignant son leadership exceptionnel.

    M. Dumont a consacré sa vie à promouvoir la spiritualité et la guérison autochtones et à protéger les droits des Autochtones, surtout ceux des jeunes. Il a deux filles et quatre petits-enfants.

  • Jaime Morse, animatrice de la rencontre

    Jaime Morse (née Koebel) est la fondatrice d'Indigenous Walks. Membre de la communauté michif, elle est d'ascendance nehiyaw et allemande. Elle est née à Lac La Biche, en Alberta, et vit depuis 2000 sur un territoire anishinaabe non cédé (Ottawa).

    À l'Université Carleton, Mme Morse a fait des études canadiennes et autochtones et a étudié l'histoire de l'art. Elle a travaillé pour plusieurs organisations autochtones de portée nationale ou locale et a enseigné au Programme d'études autochtones à l'Université Carleton ainsi qu'au Collège Algonquin. Actuellement, elle travaille pour le Musée des beaux-arts du Canada à titre d'éducatrice des Programmes autochtones et du rayonnement.

    En 2009, Mme Morse a accompagné la gouverneure générale du Canada lors d'une visite officielle au Guatemala, au Costa Rica et au Mexique. En 2015, elle s'est vu remettre le prix de l'artiste autochtone émergent du Conseil des arts de l'Ontario et s'est jointe à Students on Ice pour une expédition de deux semaines au Groenland et au Nunavut à titre d'artiste résidente. Enfin, en 2017, elle a reçu un prix en tant que citoyenne de la circonscription fédérale d'Ottawa-Ouest et a organisé une première exposition, Wapikwanew: Blossom, à la galerie Karsh-Masson.

  • Colleen Cardinal, auteure autochtone

    Colleen Cardinal est l'une des lauréates de 2019 du prix Trailblazer Award décerné par CBC Ottawa. Cette Nehiyaw d'Onihcikiskowapowin, la Première Nation du lac Saddle, en Alberta, fille d'une survivante des pensionnats, a été adoptée durant la rafle des années soixante. Elle compte des femmes et des filles autochtones disparues ou assassinées dans sa parenté et œuvre en tant que militante et organisatrice pour la justice sociale. Cofondatrice du National Indigenous Survivors of Child Welfare Network, elle a rassemblé par deux fois des Autochtones adoptés des quatre coins du pays, en 2014 et 2015. Fière maman de quatre grands enfants, elle aime passer tout son temps libre avec ses petits-enfants.

  • Suzanne Methot, auteure autochtone

    Suzanne Methot est une auteure, réviseure, éducatrice et travailleuse communautaire nehiyaw (crie). Elle est née à Vancouver et a grandi à Peace River, en Alberta. Ses textes ont été publiés dans diverses anthologies, dont Steal My Rage: New Native Voices et Let the Drums Be Your Heart. Elle a travaillé dans le secteur à but lucratif, a enseigné et a occupé des postes de défense et de première ligne au sein d'organismes communautaires autochtones. Elle est aussi coauteure du manuel scolaire Aboriginal Beliefs, Values, and Aspirations. Elle vit aujourd'hui à Toronto.

  • Kateri Akiwenzie-Damm, auteure autochtone

    Kateri Akiwenzie-Damm est une écrivaine, poète, slameuse, librettiste et militante issue de la Première Nation Saugeen Ojibway. En 1993, elle a fondé Kegedonce Press, dont elle est la directrice, pour publier des œuvres de créateurs autochtones. Elle a écrit deux livres de poésie, a contribué à l'anthologie illustrée This Place: 150 Years Retold, a édité l'œuvre primée Skins: Contemporary Indigenous Writing et a signé deux opus de poésie et de musique. Ses œuvres sont de portée internationale, et elle s'est produite comme slameuse aux quatre coins de la planète.

Bibliothèque publique d'Ottawa, Writers Festival, Canada 

Date de modification :