Bibliothèque et Archives Canada reçoit le réalisateur, scénariste, acteur et producteur de films Denys Arcand

Bannière : Série Signatures avec Denys Arcand 

Type :
Rencontre
Langue :
​En français, avec traduction simultanée en anglais
Date :
Mardi, 30 octobre, 2018
Heure :
De 12 h 15  à 13 h 15 (heure de l'Est) 
Information :

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) vous convie à une heure d'entretien avec Denys Arcand. Il sera l'invité de Guy Berthiaume, bibliothécaire et archiviste du Canada, dans le cadre de la série Signatures qui propose des rencontres inédites avec des personnalités qui ont donné leurs archives à BAC.

Entrée :
Gratuite
Endroit :
Bibliothèque et Archives Canada
Salle Alfred-Pellan, 2e étage
Adresse :
395, rue Wellington
Ville :
Ottawa (Ontario)
Obligatoire :

En savoir plus sur Denys Arcand

Au Canada comme à l’étranger, la réputation des films de Denys Arcand n’est plus à faire, et ce non seulement pour la collection de prix prestigieux qu’il a remportés, mais aussi grâce au regard à la fois incisif et poétique que le cinéaste a le don de porter sur notre société.

Son plus récent film, « La chute de l’empire américain », a pris l’affiche à l’été 2018. Celui-ci est actuellement présenté dans de nombreux festivals à travers le monde et est accueilli très chaleureusement, tant par le public que la critique. Au printemps 2014, « Le règne de la beauté », a pris l’affiche. En 2007, son film « L’Âge des ténèbres » a clôturé le Festival de Cannes, une soirée très spéciale marquant la 60e édition du réputé festival. En 2003, Denys Arcand écrit et réalise « Les invasions barbares  » qui remporte l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère et reçoit une nomination de Meilleur scénario original. Les César 2004 couronnent le film des prix du Meilleur film, de la Meilleure réalisation et du Meilleur scénario.

Au  Festival  international  du  film  de  Cannes,  il obtient le Prix du Meilleur scénario et Marie-Josée Croze remporte le prix d’interprétation féminine. Il récolte également de nombreux Prix Génie dont Meilleur film, Meilleure réalisation et Meilleur scénario original ainsi que quelques 35 autres prix à l’échelle mondiale. En 2000, il tourne « Stardom », miroir reflétant l’obsession pour la célébrité ainsi que l’exploitation. Premier film canadien à être présenté comme film de clôture au Festival international du film de Cannes, il a également été sélectionné par le Festival international du film de Londres, de Toronto et de Vancouver. En 1989, il a réalisé le percutant « Jésus de Montréal » qui a fait partie de la compétition à Cannes, où il a remporté le Prix du Jury et le Prix Œcuménique. Ce film s’est aussi vu décerner 12 prix Génie en plus de sa nomination aux Oscar.

En 1986, Denys Arcand a marqué son époque avec le long métrage « Le déclin de l’empire américain ». Le film a été sélectionné par la Quinzaine des réalisateurs au Festival international du film de Cannes où il a décroché le prix de la Fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI) ainsi qu’une nomination aux Oscar dans la catégorie du Meilleur film étranger.

Outre sa carrière cinématographique, Denys Arcand a publié plusieurs articles et a écrit le livre « Euchariste Moisan » en 2013. En 2011, il crée avec l’artiste Adad Hannah une mise en scène de 7 minutes présentée dans le cadre du 150e anniversaire du Musée des Beaux-Arts de Montréal, « Safari ». Passionné de musique classique, il a mis en scène son premier opéra au printemps 2015, « Zémire et Azor », avec les Violons du Roy.

Denys Arcand est Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres (France), Compagnon de l’Ordre du Canada et Grand Officier de l’Ordre national du Québec. Il est également membre de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS) et de l’Académie des Arts et Technologies du Cinéma (César).

Date de modification :