Conférence - 20th Century Genocide: Indigenous and Jewish Experiences

Banniere : Maurice Switzer
 

Bibliothèque et Archives Canada, le Conseil de la Collection Jacob M. Lowy avec le soutien des Amis de Bibliothèque et Archives Canada présentent une conférence :

« 20th Century Genocide: Indigenous and Jewish Experiences » avec Maurice Switzer, membre des Mississaugas de la Première Nation d’Alderville et de la Congrégation des Fils de Jacob.

Le mercredi 21 juin à 19 h
395, rue Wellington, 2e étage
Ottawa, Ontario

Inscrivez-vous dès aujourd’hui!

Inscrivez-vous


La conférence aura lieu en anglais.

L’entrée est gratuite, et tous sont bienvenus.

Téléchargez l'affiche de l'événement [PDF 704 Ko]

Biographie

Maurice Switzer, ou Bnesi, est membre des Mississaugas de la Première Nation d’Alderville, installée à l’est de Cobourg (Ontario) depuis 1837; son grand-père maternel, Moses Marsden, en fut le chef de 1905 à 1909.

M. Switzer est né au Mount Sinai Hospital à Toronto. Son grand-père paternel Harry, blanchisseur dans Spadina (le quartier torontois du textile), y fut rejoint par les membres de sa famille fuyant la Pologne et l’Holocauste.

Aujourd’hui résident de North Bay, M. Switzer y est membre de la Congrégation des Fils de Jacob, en plus de siéger au conseil d’administration du centre d’amitié autochtone.

Journaliste et pédagogue, premier Autochtone à devenir éditeur d’un quotidien au Canada, il fut également le premier étudiant autochtone à l’Université Trent. Tour à tour journaliste, rédacteur en chef et éditeur auprès de cinq quotidiens (dont le Winnipeg Free Press), il a aussi été membre du corps enseignant de l’Université de Sudbury, de l’Université Huntington et du Canadore College, en plus d’être professeur au sein du programme en leadership et en gestion autochtones du Centre de Banff. Enfin, il a été directeur des communications pour l’Assemblée des Premières Nations et l’Union des Autochtones de l’Ontario.

En 2003, Maurice Switzer a été intronisé au panthéon des droits de la personne du district de Nipissing. En 2010, la Nation anishinabek lui a décerné un prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations. Il siège actuellement à la Commission ontarienne des droits de la personne.

Le fils de M. Switzer, le capitaine Adin Brant Switzer, est contrôleur de la circulation aérienne à la Base des Forces canadiennes de Trenton. Son petit fils, le lieutenant Jacob Switzer, exerce la profession d’ingénieur à la Base des Forces canadiennes de Winnipeg. Quant à sa petite fille Olivia, elle est coordinatrice du marketing et des ventes au sein de l’entreprise Invesco, à Toronto.

Date de modification :