Rencontre Wallot-Sylvestre : Hervé Lemoine, Directeur, chargé des Archives de France

Wallot-Sylvestre Rencontres 

Bibliothèque et Archives Canada présente :

Hervé Lemoine, Directeur, chargé des Archives de France
« Archives, vie privée et numérique »

Le mardi 18 octobre 2016, de 13 h 30 à 15 h 30
395, rue Wellington
Ottawa (Ontario)

Veuillez vous inscrire par courriel à : bac.rsvpseminaire-seminarrsvp.lac@canada.ca

L’allocution sera prononcée en français avec un service d’interprétation simultanée en anglais. Une période de questions suivra.

Ceux qui ne pourront être présents pourront voir la conférence diffusée sur Facebook ou suivre les discussions sur Twitter (#RWSS).

Les rencontres Wallot-Sylvestre favorisent les échanges dans des domaines touchant le mandat de notre institution : la bibliothéconomie, les sciences de l’information, l’archivistique, l’histoire, etc. Les conférenciers invités par BAC appartiennent au milieu universitaire ou aux secteurs public et privé, et ils comptent aussi bien des chercheurs que des praticiens.

Téléchargez l’affiche de l’événement [PDF 489 Ko]

Résumé

Les archives sont composées de données à caractère personnel, dont la protection est traditionnellement assurée par la législation au moyen des délais de communicabilité. Ces délais sont cependant parfois plus courts que la vie humaine.

Or, le volume croissant des archives initialement numériques et la numérisation massive des archives papier posent une problématique : la diffusion, sur Internet, d’informations concernant la vie privée de personnes vivantes et la sécurité des systèmes qui gèrent ces données. En France, à l’issue d’un débat avec la Commission nationale de l’informatique et des libertés, un découplage des conditions de consultation dans les salles de lecture et de diffusion sur Internet par les services d’archives a été admis en 2012, avec prolongation des délais dans ce dernier cas. Ces délais peuvent être à leur tour prolongés, sur décision de la Commission, en cas de réutilisation (notamment commerciale) des documents par des tiers.

Le cadre juridique dans lequel évoluent les archivistes s’est élargi et complexifié sous l’effet de la mutation numérique de la société. Ce mouvement se poursuit : une directive européenne sur la réutilisation des informations publiques promeut l’open data; inversement, le règlement européen sur la protection des données à caractère personnel qui vient d’être adopté renforce les droits des citoyens en matière de collecte, de conservation et d’usage des données les concernant. Les archivistes européens, et la direction des Archives de France au premier chef, ont dû se battre âprement pendant quatre ans pour éviter de se voir imposer, par ce règlement, un droit à l’oubli numérique qui aurait signifié la fin des archives nominatives...

À l’ère du numérique, les archives, reconnues par l’UNESCO comme une ressource et une fonction fondamentales dans nos démocraties, pourraient-elles apparaître comme un danger pour les citoyens, qui souhaitent être préservés de tout mésusage des données et demandent parfois l’effacement de leur passé? Le risque est réel. Pour y répondre, les archivistes doivent non pas s’arc-bouter contre des schémas anciens dépassés, mais plutôt imaginer des solutions réglementaires et déontologiques propres à rassurer les citoyens tout en préservant les intérêts de la recherche historique et des générations futures.

Notice biographique

Hervé Lemoine, conservateur général du patrimoine, a également été conservateur au Service historique de l’armée de Terre (aujourd’hui le Service historique du ministère de la Défense, à Vincennes), puis directeur adjoint des archives et de la bibliothèque de ce même service. Il est spécialiste des archives orales et audiovisuelles ainsi que de l’Algérie de la période coloniale. Entre 1999 et 2006, il a dirigé un séminaire de recherche sur les sources de l’histoire à l’Institut d’études politiques de Paris. 

En janvier 2009, il a pris la direction du musée des Monuments français et du département du patrimoine de la Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris, Trocadéro).

Depuis février 2010, il exerce les fonctions de directeur, chargé des Archives de France au ministère de la Culture et de la Communication.

Hervé Lemoine est commandeur des Arts et des Lettres et chevalier de la Légion d’honneur.

Date de modification :