Lisa Tremblay-Goodyer

En archivistique autant qu’en alpinisme ou en escalade, le travail d’équipe nous fait avancer! Lisa Tremblay-Goodyer s’est retrouvée à Bibliothèque et Archives Canada (BAC) un peu par accident, elle qui envisageait plutôt une carrière dans l’enseignement. Elle s’est épanouie dans cet environnement où elle peut compter sur un réseau professionnel et amical qui adoucit sa vie.

Photographie de Lisa Tremblay-Goodyer à la célébration des fêtes de BAC

Célébration des Fêtes de BAC,
photographie de Michel Pelletier

C’est de son père que Lisa tient son goût de l’aventure, lui qui a entre autres traversé l’Atlantique sur un voilier de 27 pieds. Téméraire mais prudente, Lisa adore s’évader. Que ce soit en ski alpin, en randonnée de montagne, en escalade ou en alpinisme, elle profite de chaque moment libre pour aller « jouer dehors ». Avec son conjoint, elle a escaladé une voie dans les Alpes, qu’ils ont baptisée la voie des abeilles.

Le leadership dont Lisa fait preuve au travail diffère de celui requis en pleine escalade, où certaines choses échappent à notre contrôle, comme cette nuée d’abeilles qui l’a déjà entourée en pleine traversée d’un passage clé. Mais l’activité ne serait pas complète sans une telle montée d’adrénaline : « À la fin, nous sommes simplement contents d’être vivants! »

Après un retour un peu difficile de France, où elle avait passé cinq années d’études, Lisa s’est retrouvée enseignante au Collège militaire royal du Canada. Cherchant un emploi plus stable, elle a postulé à différents endroits et a obtenu un poste à BAC pour travailler au projet sur les archives de Jean Chrétien. Ce fut sa première rencontre avec l’archivistique. Elle a beaucoup appris sur le terrain, y compris la valeur du travail d’équipe : « J’ai découvert une grande collégialité, une réelle volonté à mettre les recherches et les outils en commun, et à avoir intérêt à le faire. Je respirais! C’est très différent de ce que l’on voit dans les milieux académiques : les gens sont portés à cacher leurs recherches et leurs découvertes. Cette collégialité et ce partage du savoir sont des valeurs incroyables de notre milieu de travail. »

Aujourd’hui, Lisa se réjouit d’avoir pu se joindre à BAC et d’avoir vu son talent reconnu. Elle s’est aussi découvert une autre passion : la gestion. Elle aime la prise de décisions, la planification et les responsabilités de direction : « J’ai apprécié mes années passées dans des salles de traitement, à fréquenter les documents; aujourd’hui, je cherche à appuyer ce travail de terrain. » Lisa est une gestionnaire pour qui le travail d’équipe demeure la plus grande motivation. Elle fait grandir son équipe autant que l’inverse : « On est une grande famille ici. J’exagère peut-être un peu, mais c’est vrai. Mon équipe est importante; nous sommes une pierre de l’édifice. »

Originaire de Québec, Lisa se sent toutefois loin de sa famille. Mais BAC se distingue entre autres par les réseaux d’amitié qui s’y développent et qui rendent la vie plus douce. Douée d’une grande capacité d’écoute, Lisa crée facilement des liens avec ses collègues. Le plaisir du travail et la curiosité intellectuelle de ses collègues l’impressionnent et la motivent. Lisa n’avait pas pensé faire carrière à BAC, mais elle s’y sent épanouie. Son travail la fait sourire, et c’est ce qu’elle communique à ses collègues : « Le sourire rend plus heureux, et le rire rend l’environnement de travail et notre quotidien bien plus agréables. C’est physiologique. Ça marche! »

Date de modification :