Stratégie d’acquisition de Bibliothèque et Archives Canada 2016-2019

1. Sommaire

La Stratégie d’acquisition de Bibliothèque et Archives Canada 2016-2019 précise comment l’institution entend cibler son travail d’évaluation et d’acquisition au cours des trois prochaines années dans les champs du patrimoine de l’édition, des documents du gouvernement du Canada et de l’acquisition d’archives privées dans le but de documenter l’évolution de la société canadienne contemporaine.

La Stratégie d’acquisition a été élaborée en tenant compte des obligations contenues dans notre loi constitutive, sur les principes contenus dans le Cadre de politique d’évaluation et d’acquisition révisé en 2016 (disponible sur demande, bientôt sur le Web), sur une analyse approfondie de l’état actuel des collections de BAC et sur les enjeux nationaux et internationaux qui caractérisent le Canada d’aujourd’hui. Le travail a été réalisé sur la base d’une série d’échanges internes, mais aussi grâce à la consultation de nos partenaires du réseau des archives et des bibliothèques canadiennes, ainsi que des membres de notre Comité consultatif sur les acquisitions.

Les choix d’acquisition se poursuivront d’une manière holistique permettant de documenter l’évolution des différentes sphères d’activités au pays. Elles se réaliseront aussi sur la base de choix stratégiques qui sont ressortis de nos analyses : les peuples autochtones, la diversité régionale du pays, la diversité culturelle, la culture francophone, les minorités et les questions reliées aux genres.

Les aspects de l’expérience canadienne documentés constituent l’objet principal de l’acquisition, et non le support sur lequel ils sont consignés. De plus, BAC mesure constamment les défis que pose la révolution numérique ainsi que les débouchés qu’elle offre sur le plan de l’accessibilité.

2. Fondements de la Stratégie d’acquisition

2.1 La Loi constitutive

La Loi sur la Bibliothèque et les Archives du Canada confère le mandat spécifique à l’institution d’acquérir le patrimoine documentaire canadien, de le préserver et de le rendre accessible « au profit des générations actuelles et futures ». La Loi prévoit des dispositions spécifiques nous permettant de faciliter la réalisation de ce mandat, notamment grâce au dépôt légal du patrimoine publié canadien, l’autorité donnée au bibliothécaire et archiviste en matière de disposition et de préservation des documents officiels du gouvernement du Canada, l’acquisition d’archives privées et l’acquisition de ressources Web. La collaboration avec les autres institutions de mémoire canadiennes fait partie intégrante du mandat législatif de l’institution.

2.2 Le Cadre de politique sur l’évaluation et l’acquisition

En 2016, BAC a révisé son Cadre de politique d’évaluation et d’acquisition. Le Cadre précise les cinq principes directeurs sur lesquels reposent nos activités d’évaluation et d’acquisition :

  • l’importance nationale;
  • la collaboration avec d’autres institutions de mémoire;
  • la représentativité de la société canadienne;
  • l’expertise du personnel;
  • la complémentarité.

Les documents jugés d’importance nationale sont ceux qui témoignent de l’expérience canadienne (fédérale ou pancanadienne), ceux qui ont influencé le développement du Canada, ceux qui ont une vaste portée nationale, ceux qui ont ou qui ont eu une incidence sur les tendances et les événements au pays et ceux qui illustrent l’impact et les perspectives canadiennes sur les tendances et les événements internationaux. BAC reconnaît que d’autres institutions du patrimoine culturel peuvent également acquérir des documents d’importance nationale sur la base de leur propre mandat et collabore avec ces institutions pour veiller à ce que le patrimoine documentaire du Canada soit acquis par l’institution la plus appropriée. Dans un contexte plus large, nous visons à développer une collection représentative de la société canadienne et de son expérience, que ce soit au pays même ou à l’étranger. Dans ce contexte, l’institution prend en compte dans ses choix d’acquisition les besoins de la recherche au pays ainsi que les enjeux reliés à la préservation à long terme. C’est à cet égard que la collaboration avec les autres institutions de mémoire du pays se révèle particulièrement nécessaire.

2.3 La recherche, l’analyse et les consultations

2.3.1 Une bonne connaissance de la collection actuelle

La présente Stratégie d’acquisition repose d’abord sur une connaissance approfondie de l’état actuel de la collection par nos experts. La collection a été constituée au cours d’une période de 140 ans et représente un bien national d’une valeur incomparable. Elle comprend des millions de documents textuels, des millions de cartes, de plans, de photos, d’enregistrements sonores et visuels, etc. Les documents se présentent sur différents types de supports analogiques et numériques. Pour poursuivre le développement de la collection, nos experts en analysent les caractéristiques principales sur une base régulière. Ainsi, il est possible d’établir quels sont les pans actuels de l’expérience canadienne que la collection documente bien, mais également les sphères documentaires méritant une attention particulière à court et moyen termes. BAC a aussi pris en compte les différentes tendances qui marquent actuellement la manière dont les Canadiens utilisent et partagent le patrimoine documentaire par le truchement, par exemple, des réseaux sociaux et le type d’information numérique accessible à tous grâce à Internet.

2.3.2 Les consultations internes et externes

La présente Stratégie d’acquisition a fait l’objet d’ébauches qui ont d’abord été discutées parmi le personnel de l’institution et la haute gestion. L’institution a aussi souhaité obtenir une rétroaction externe en consultant les membres de son Forum des milieux intéressés en 2015 et, plus récemment, ceux de son Comité consultatif sur les acquisitions en 2016. À chacune de ces étapes, il a été possible d’obtenir des commentaires et suggestions dont beaucoup ont été intégrés dans le document actuel. Au fil de la mise en œuvre de notre Stratégie d’acquisition, nous comptons collaborer étroitement avec ces instances afin de bien comprendre en profondeur l’évolution des enjeux qui marquent la société canadienne contemporaine.

3. La Stratégie d’acquisition 2016-2019

Le présent document se veut un outil de communication avec la communauté des archives, des bibliothèques, du gouvernement et des professionnels, les partenaires et les institutions similaires ayant pour mandat de préserver la mémoire documentaire, ainsi qu’avec le grand public. Mais avant tout, il s’agit de l’outil principal que l’institution privilégie afin d’orienter le travail de ses experts. La Stratégie d’acquisition est destinée à être adaptée aux réalités de la société canadienne au fil du temps. Elle couvre une période à moyen terme, soit de 2016 à 2019. L’approche sera évaluée en cours de route dans la perspective d’une refonte prévue pour 2019.

L’acquisition, le traitement et la préservation de documents de toutes sources, publiées, gouvernementales, privées et provenant du Web, sont primordiaux à la réalisation de notre mandat. Ces processus se réalisent sur la base de la valeur historique des documents, sans égard aux supports sur lesquels l’information est consignée. Toutefois, certains supports non textuels continueront d’être bien présents dans des sphères précises de collecte, par exemple la photographie, l’audiovisuel, etc.

Comme l’information est de plus en plus créée et consignée de manière numérique dans nos sociétés, nous tenons compte de cette nouvelle donne dans la manière dont nous développons la collection. L’institution accroît sa capacité et son expertise à cet égard dans le but d’assurer la pérennité des documents numériques dont la valeur mérite qu’ils soient acquis, traités et préservés à long terme.

Lorsque l’information est disponible à la fois en formats analogique et numérique, nous comptons privilégier l’acquisition des versions numériques puisque celles-ci offrent des occasions exceptionnelles en matière de mise en valeur, de diffusion et d’accessibilité. De plus, BAC cherchera aussi à obtenir les métadonnées existantes relatives à ses acquisitions dans le but d’en faciliter le traitement, l’accès et la préservation.

3.1 Les stratégies générales d’acquisition

Dans un souci de continuité, BAC poursuivra ses acquisitions sur la base de stratégies générales destinées à documenter cinq grandes dimensions de la vie canadienne. Elles ont été choisies en prenant en compte des catégories usitées en sciences humaines : le Canada sur la scène internationale, la politique et la gouvernance, l’économie, la société et la culture.

3.1.1 Le Canada sur la scène internationale

Cette section s’attarde au commerce international, à la diplomatie, aux relations nord‑américaines, à la sécurité ainsi qu’à l’engagement et au développement à l’échelle internationale.

BAC continuera à documenter les interactions du gouvernement fédéral avec les pays étrangers, par exemple, par l’entremise des ambassadeurs, mais également avec les organisations de développement international et les initiatives humanitaires canadiennes dans les pays en développement. Grâce aux documents de personnes, d’organisations et d’institutions du gouvernement du Canada et extérieures à celui-ci, nous documenterons la position du Canada sur la scène internationale.

En matière de sûreté et de sécurité, nos acquisitions documenteront l’activité des ministères fédéraux responsables des activités de défense, de sécurité et du renseignement, mais également celles des militaires eux-mêmes. Plus précisément, cela comprend l’acquisition de documents sur les activités, l’administration et l’organisation des Forces armées canadiennes actuelles et, au fil des découvertes documentaires, nous chercherons à compléter les collections sur les entités françaises et britanniques qui les ont précédées.

Au cours des prochaines années, les acquisitions porteront principalement sur la Deuxième Guerre mondiale, la Guerre de Corée, les activités de maintien de la paix et les opérations militaires contemporaines. L’accent sera mis sur l’identification de documents portant notamment sur les expériences personnelles de militaires, par exemple la vie de soldats qui rentrent au pays et les répercussions du service sur leur vie. Nous documenterons également la contribution d’autres Canadiens qui ont été directement touchés par les déploiements militaires et ceux qui y ont participé dans le cadre de leur emploi comme les journalistes, les photojournalistes, les auteurs, les artistes et les activistes. La contribution des entreprises privées canadiennes œuvrant dans le domaine militaire sera également documentée.

3.1.2 La politique et la gouvernance

Les institutions politiques sur lesquelles reposent la démocratie canadienne, la gestion de l’État, la gouvernance et l’engagement politique occupent une place primordiale dans l’approche d’acquisition de BAC.

Les rapports qui existent entre le gouvernement fédéral et les peuples autochtones constituent un élément clé de la gouvernance canadienne. Déjà, nos collections documentent bien ces rapports historiques ainsi que tout le travail réalisé au cours des dernières décennies en matière de réclamations territoriales. Nos acquisitions des prochaines années documenteront l’évolution des échanges à cet égard.

Nous continuerons à acquérir les documents relatifs à la contribution des individus qui œuvrent en politique canadienne et dans les institutions de gouvernance. Une attention particulière sera portée aux institutions et aux personnes qui incarnent les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. Cela comprend les documents personnels, politiques et ministériels d’importance nationale créés par les politiciens fédéraux, les premiers ministres, les ministres, leurs collaborateurs et les partis politiques fédéraux. À ceux-ci, s’ajoutent les hauts fonctionnaires qui ont occupé des postes clés au gouvernement ou qui ont dirigé des organisations fédérales au cours d’événements cruciaux ou de changements d’orientation fondamentaux, les juges de la Cour suprême et les juges fédéraux dans le cadre d’affaires d’incidence nationale, ainsi que les agents des affaires parlementaires d’un passé lointain ou récent.

De plus, BAC procèdera à l’acquisition de documents des gouverneurs généraux et de certains employés qui œuvrent dans leurs bureaux. Nos acquisitions documenteront l’exercice de la justice et le rôle des diverses agences centrales fédérales comme le Secrétariat du Conseil du Trésor, le ministère des Finances Canada, etc. Finalement, l’évolution des affaires intergouvernementales sera aussi documentée.

Dans le cadre des acquisitions de BAC, nous ciblerons les activistes politiques, les groupes de pression et les événements qui ont un effet sur la vie publique au Canada. Les événements clés comme les élections fédérales ou les remaniements ministériels sont des moments particulièrement propices et intenses de nos activités proactives d’acquisition.

3.1.3 L’économie

Sous cette rubrique, on retrouve : l’emploi et le revenu, l’environnement, l’innovation et le savoir, ainsi que les finances.

Nous poursuivrons le développement de la collection par l’acquisition de documents d’institutions du gouvernement du Canada relativement à l’industrie, au développement économique régional, aux infrastructures, à l’environnement, à l’Arctique et aux transports. Nous documenterons également les modifications aux politiques et aux lois gouvernementales fédérales, ainsi que leur incidence sur l’économie, la communauté scientifique et l’environnement.

L’institution concentrera également ses efforts sur l’acquisition de documents de personnes, d’entreprises privées, de groupes de pression, ainsi que d’institutions qui participent à la recherche, au développement technologique, à la création d’entreprises privées et au rayonnement national et international.

3.1.4 La société

Nous continuerons à documenter, par nos acquisitions, l’évolution du Canada au plan social. Il s’agira notamment d’acquisitions provenant d’organismes gouvernementaux et privés ainsi que d’individus qui œuvrent dans les domaines aussi variés que le développement des communautés autochtones, la diversité culturelle, les droits de la personne, l’immigration, l’activisme social et les mouvements sociaux, le féminisme et les mouvements de femmes, les enfants et la famille, la santé et le bien-être, les sports, la vie religieuse et spirituelle, l’éducation, la vie intellectuelle et l’érudition, le journalisme et les communications ainsi que les organisations à vocation sociale.

L’institution continuera également à se concentrer sur les personnes et les organisations qui ont une grande incidence sur la vie des Canadiens à l’échelle nationale ou internationale. Parmi celles-ci, figurent les dirigeants et les groupes d’intérêt autochtones, les groupes et les personnes membres de collectivités ethnoculturelles associés à l’immigration au cours des cinquante dernières années comme les collectivités de l’Asie méridionale et orientale, de l’Afrique, des Caraïbes et du Moyen‑Orient. Ce sont également les journalistes qui ont influencé les débats politiques et publics sur le plan national; les groupes et les personnes dont les documents décrivent des préoccupations relatives à la justice sociale comme l’environnement, les droits des victimes, les personnes condamnées injustement, les droits des personnes handicapées, les droits des minorités sexuelles, les droits génésiques et le droit à mourir. Nous nous attarderons également à d’importantes questions et tendances dans le monde des sports, comme le mouvement paralympique et la contribution canadienne aux sports traditionnels et émergents.

3.1.5 La culture

L’identité canadienne repose en grande partie sur ceux et celles qui façonnent l’évolution de la culture au pays : ce sont ces artistes, musiciens, auteurs, peintres, acteurs, danseurs, poètes, photographes, etc. ainsi que les personnes, les institutions et les organisations qui soutiennent ces créateurs. Nos acquisitions continueront de documenter leur contribution d’importance nationale.

Par exemple, nos efforts d’acquisition seront intensifiés pour documenter les nouveaux styles de musique populaire, la musique traditionnelle et la culture orale des communautés autochtones et multiculturelles, la création d’œuvres d’art multidisciplinaires, etc. On s’intéressera à la contribution culturelle des groupes minoritaires et l’émergence de nouvelles tendances comme, par exemple, le mouvement pour l’architecture verte.

Nous ne négligerons pas non plus le rôle important que le gouvernement du Canada joue dans l’évolution des arts et la culture du pays par l’entremise de diverses institutions qui appuient et élaborent des programmes artistiques et culturels.

3.2 Les stratégies spécifiques d’acquisition

Le développement de la collection se fera dans les différentes sphères que nous venons d’énoncer tout en portant une attention particulière à des enjeux importants auxquels le pays est confronté. Ce sont, en fait, des cibles spécifiques sur lesquelles nous ferons porter une bonne part de nos acquisitions afin que la collection soit représentative du Canada d’aujourd’hui. Elles ont été identifiées grâce aux travaux de recherche et aux consultations que nous avons menées tant au sein de l’institution qu’à l’extérieur de celle‑ci. Ces cibles sont : les peuples autochtones, la diversité régionale du pays, la diversité culturelle, la culture francophone, la voix des minorités et les enjeux reliés aux genres.

3.2.1 Les peuples autochtones

Le développement des communautés autochtones canadiennes, les Premières Nations, les Métis et les Inuits, présente des enjeux fondamentaux dans l’histoire contemporaine du Canada. Le gouvernement du Canada s’est engagé sur de nouveaux rapports avec les peuples autochtones, comme en font foi la Commission de vérité et réconciliation, le traitement des réclamations territoriales et la mise sur pied d’une enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Nous travaillerons en collaboration avec les organisations autochtones nationales dans le but de nous assurer que les collections reflètent bien leur contribution au développement du pays.

3.2.2 La diversité régionale : le Canada de l’Atlantique, de l’Ouest et du Nord

Afin d’améliorer sa collection actuelle, BAC cherchera, en collaboration avec d’autres services d’archives et dans le respect des intérêts de ces derniers, à documenter les créateurs, les événements, les images et les productions d’importance nationale qui reflètent les régions et les collectivités au-delà du centre du Canada.

3.2.3 La diversité culturelle

Le patrimoine des communautés immigrantes et le multiculturalisme dans les collectivités établies depuis longtemps partout au pays sont des éléments constitutifs de la société canadienne. Le renforcement de la présence des voix des groupes culturels, particulièrement de ceux qui sont moins bien représentés dans la collection, dans les différents domaines de collecte, sera une priorité.

3.2.4 La culture francophone

Le bilinguisme officiel, le rôle des créateurs francophones du Québec et d’autres provinces, et les débats sur la dualité canadienne sont au cœur de l’histoire du Canada. L’acquisition de documents d’archives en français dans divers domaines de collecte, en collaboration avec d’autres institutions d’archives et dans le respect des intérêts de ces dernières, sera une priorité.

3.2.5 La voix des minorités

L’un des rôles importants des institutions de mémoire consiste à veiller à ce que les points de vue parfois négligés dans les médias populaires soient reflétés dans la documentation du développement de la société. Le renforcement de la présence des voix marginalisées dans les différentes composantes de la collection constitue une priorité en matière d’acquisition.

3.2.6 Les questions reliées aux genres

Les rôles féminins et masculins sont constamment redéfinis et remettent même en question l’existence de domaines clairement définis. Les questions précises liées aux genres transforment la société et les relations humaines. BAC, tout comme les autres institutions de mémoire, doit prêter attention à ces changements dans le développement de sa collection.

4. Conclusion

Pour déterminer ses priorités d’acquisition pour 2016-2019, BAC a examiné la nature évolutive de l’histoire, de la société canadienne et l’environnement dans lequel les ressources documentaires d’aujourd’hui sont produites en vue d’identifier celles qui peuvent être acquises ainsi que celles plus susceptibles d’être perdues si nous n’intervenons pas en temps opportun pour les acquérir, les traiter et les préserver.

Afin de poursuivre le développement de sa collection, BAC œuvrera en collaboration avec d’autres institutions du réseau des archives et des bibliothèques en se concentrant sur les principes énoncés dans son Cadre de politique sur l’évaluation et l’acquisition, dans les champs spécifiques dont nous venons de faire état dans la présente Stratégie d’acquisition. Cela permettra de nous assurer que le patrimoine documentaire canadien est préservé dans les différentes régions du pays et qu’il est accessible aux Canadiens, ainsi qu’à tous ceux que l’expérience canadienne intéresse.

Date de modification :